Valeurs

Trisomie 21: l'histoire de Naomi


Mon nom est Naomi, je viens de MexiqueJe suis né il y a un peu plus de 5 ans et les médecins ont dit à mes parents que je n'allais pas bien et que j'avais des traits du syndrome de Down.

Mes parents ne savaient pas comment réagir au début, non pas parce qu'ils ne m'aimaient pas, mais parce qu'ils n'avaient aucune information sur ma maladie et qu'il y avait beaucoup d'incertitude. Puis ils ont commencé à planifier comment faire en sorte que ma vie n'ait pas autant de problèmes.

Nous vous disons ce que histoire de Naomi, une fille trisomique.

Avec à peine cinq jours, il spécialiste en génétique Il a communiqué à mes parents que je ne pouvais pas m'en sortir et que le monde s'est effondré à nouveau pour eux, mais ils n'ont toujours pas arrêté de se battre pour moi un seul instant. Ils m'ont soumis à des études et analyses interminables avec lesquelles j'ai beaucoup souffert et j'ai assisté aux consultations de cardiologie, orthopédie, neurologie, audiologie, en même temps qu'ils m'emmenaient trois fois par semaine dans un centre de stimulation précoce et aussi J'ai travaillé à la maison avec l'aide de ma familleBientôt, elle pourrait faire des choses que les autres enfants en bas n'ont pas!

Quand j'avais un an, je suis entré dans le Fondation Jonh Landon Down, pour participer à un programme basé sur mes besoins. J'ai beaucoup travaillé à l'époque et c'était très fatiguant pour toute ma famille de le faire comme indiqué. Le matin, j'ai travaillé avec ma mère, l'après-midi à la crèche ou avec ma grand-mère et la nuit avec mon père. Parfois, j'ai vu que mes parents avaient le sentiment que je n'y arriverais pas, mais quand ils me regardaient, ils prenaient nouveau courage pour continuer. Après tant d'efforts, j'ai commencé à ramper et ce n'est qu'à l'âge de deux ans que j'ai fait mes premiers pas. Alors, je suis entré à l'école avec d'autres enfants ordinaires (sans handicap), là-bas avec la fondation j'ai appris quelques couleurs, formes, tailles, concepts, nombres, etc.

La reconnaissance de mes réalisations, ainsi que l'appréciation et le respect qu'ils m'ont accordés, m'ont beaucoup aidé à me sentir comme n'importe quel autre enfant. À l'âge de trois ans, je suis entré dans une autre école et c'était un peu difficile de s'adapter car J'ai raté mon école précédente, alors je suis resté dans un coin à ne rien faire. Ma nouvelle enseignante en est venue à penser qu'elle avait de nombreuses lacunes, mais petit à petit je lui ai montré que je pouvais le faire. Elle au début Je me surprotégeais Parce que certains de mes camarades de classe sont venus m'attaquer physiquement avec des égratignures ou des morsures, mais mon handicap n'avait rien à voir avec cela, mais j'ai eu de la malchance.

En mai 2008, le Mini-Olympiade au niveau de la zone et c'est moi qui ai été choisi pour porter la torche olympique, quand le chaudron est venu entre mes mains, toutes les personnes qui étaient là ont crié mon nom en me soutenant. Actuellement j'ai cinq ans cinq mois, j'ai un suivi à l'USAER (c'est le soutien que certaines écoles régulières apportent aux filles comme moi pour que nous puissions nous intégrer dans la société) et au FJLD; Je suis constamment sous contrôle, je reçois une orthophonie, un traitement orthopédique et ophtalmologique.

J'ai ma petite sœur que j'aime et elle m'aime beaucoup, je suis une personne très aimée et respectée et cela me fait avoir une enfance heureuse. Désormais, tout n'a pas été de prendre l'initiative et de m'efforcer d'atteindre mes objectifs, malheureusement, pour le des personnes aux capacités différentes nous avons du mal à trouver des enseignants, des médecins et des thérapeutes qui comprennent nos besoins. Mes parents et moi avons eu beaucoup de trébuchements, mais petit à petit, comme lorsque j'ai appris à marcher, nous avons évolué.

Texte de Gabriela Lopez. Mère de Naomi (2012)

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à Trisomie 21: l'histoire de Naomi, dans la catégorie Syndrome de Down sur place.


Vidéo: La rentrée compliquée de Louise, porteuse de trisomie 21 (Décembre 2021).